Visitez l' Eglise Ste Foy de Conches

L'Église est dédiée à Sainte-Foy. Style gothique flamboyant, choeur à sept pans aux colonnes prismatiques élancées. Pierre tombale de Guillaume de Conches. Les vitraux de Ste Foy de Conches constituent un des exemples les plus remarquables de l'art verrier du milieu du XVIème siècle en Normandie.

L’Eglise Ste Foy de Conches a été entièrement reconstruite au cours du XVIème siècle.
L’ensemble est une belle construction en pierre de taille de 40,50m de longueur et de 15,30m de largeur.
Elle comporte une nef à bas-côtés de sept travées, un chœur de deux travées à collatéraux prolongeant ceux de la nef et une abside à sept pans. Il n’y a pas de transept.

Le style est d’un gothique flamboyant très sobre et élancé. La façade est mi-Gothique, mi-Renaissance (deux tours).
Le clocher, en bois et plomb, haut de 56 mètres remplaça en 1842 l'ancien, abbatu par la tempête.

Les verrières de Ste Foy constituent un des plus remarquables exemples de l’art du peintre-verrier du second et du début du troisième quart du XVIIème siècle. Il faut rattacher à l’atelier de Beauvais et à Romain de Buron.

Les sept fenêtres du Chœur : la partie supérieure est consacrée à la Passion du Christ ; la partie inférieure, la vie et la mort de Ste Foy.

Dans les nefs,

au Nord, tous les sujets glorifient la Vierge :

- Saint Adrien et Saint Romain 1552 – L’œuvre la plus brillante créée en Normandie par le célèbre Arnoult de Nimègue (sa particularité : paupières très marquées, barbes et cheveux frisés..). Au centre la Sainte Vierge tenant l’enfant Jésus entre ses bras.
- Présentation de Jésus au Temple
- Le triomphe de la Ste Vierge 1553: La Vierge, grave et fière, sort du Palais virginal assise sur un char traîné par des licornes. Le char est escorté par les 7 vertus : La Tempérance, la Prudence, la Force, la Justice, la Charité, l’Espérance et la Foi.
- L’Annonciation : L’Archange Gabriel et Marie.
- L’Immaculée Conception 1540: La Ste Vierge debout, entourée des emblèmes bibliques.
- La Nativité
- Notre-Dame de Bonsecours : La Sainte Vierge assise. Foule qui l’implore (malheureux, pape, cardinaux, évêques..), incendies et naufrages dans les lobes.

au sud, c’est le sacrement de l’Eucharistie :

- La vie de St jean Baptiste – Jean laisse couler l’eau du baptême sur la tête de Jésus plongé dans le Jourdain. Inscriptions nombreuses et en gothiques.
- Le sacrifice de Melchisedec – Cette verrière a été entièrement détruite lorsque la flèche s’effondra en 1842. Mais a pu être refaite grâce aux dessins des Frères Laumonier (grands-parents de Décorchemont). Par contre devrait apparaître la Pâques Juive et c’est la Cène qui est à nouveau représenté….
- La Chute de la Manne : Cette verrière est d’une composition puissante, d’une coloration extraordinaire où les ors dominent.
- Le Pressoir Mystique – 1552
- La Cène. Les donateurs sont généralement représentés richement vêtus et priant. Ici il s’est fait représenter en cadavre entièrement nu.- Le Sacrement de l’Eucharistie 1540
- Saint Michel

 

À signaler place de l'Eglise, un parapet en pierre datant du XIVème provenant de l'ancien clocher.

Autres sujets dans "tourisme"