Guide des droits et des démarches administratives

Temps partiel : quelles sont les dérogations à la durée minimale de travail ?
Question-réponse

Le salarié à temps partiel est soumis au respect  :

  • d'une durée minimale de travail d'au moins 24 heures par semaine

  • ou d'une durée minimale différente, si elle est prévue par convention ou accord de branche étendu applicable à l'entreprise.

Cependant, des dérogations à cette durée minimale sont prévues dans les cas suivants :

Le salarié qui a signé son contrat de travail à temps partiel (CDI ou CDD) n'est pas tenu de respecter une durée minimale de travail.
Une durée minimale inférieure à la durée applicable dans l'entreprise peut être fixée, à la demande du salarié, pour lui permettre de faire face à des contraintes personnelles (raisons de santé ou familiales). Cette demande est écrite et motivée.
Une durée minimale inférieure à la durée applicable dans l'entreprise peut être fixée, à la demande du salarié, pour lui permettre de cumuler plusieurs activités. Le salarié peut ainsi atteindre une durée globale d'activité correspondant à un temps plein ou au moins égale à la durée minimale de travail. Cette demande est écrite et motivée.
Le salarié a droit, s'il le demande, de bénéficier d'une durée minimale inférieure à la durée applicable dans l'entreprise pour lui permettre poursuivre ses études. Le salarié doit être âgé de moins de 26 ans.
Le salarié n'est pas tenu de respecter une durée minimale de travail.
En cas de signature d'un CDD ou d'un contrat temporaire justifié par le remplacement d'un salarié, le salarié n'est pas tenu de respecter une durée minimale de travail.
Les dispositions concernant la durée minimale de travail ne sont pas applicables au salarié employé directement par un particulier.
Modifié le 25/05/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr
FaLang translation system by Faboba