Guide des droits et des démarches administratives

Copropriété en état de carence
Fiche pratique

Lorsqu'un immeuble en copropriété présente des risques pour la sécurité des habitants ou si le syndicat de copropriétaires n'est plus en mesure d'en assurer la conservation, l'état de carence peut être déclaré par le tribunal de grande instance (TGI).

L'état de carence est caractérisé lorsque l'ampleur des difficultés financières et de gestion de la copropriété est telle que le syndicat de copropriétaires n'est plus en mesure :

  • d'assurer la conservation de l'immeuble (entretenir l'immeuble, faire les travaux nécessaires...)

  • ou d'assurer la sécurité et la santé des occupants.

Dans le cas d'un état de carence, le TGI) peut être saisi pour désigner 1 ou plusieurs expert(s) chargé(s) de dresser un état des lieux de la situation de la copropriété.

Le TGI est compétent pour connaître des situations de carence d'une copropriété.

Il peut être saisi par :

  • le maire de la commune ou le président de l'établissement public de coopération intercommunale (EPCI) compétent en matière d'habitat,

  • ou le préfet,

  • ou le syndic de copropriété,

  • ou l'administrateur provisoire,

  • ou des copropriétaires représentant au moins 15 % des voix du syndicat de copropriétaires.

Le président du TGI désigne 1 ou plusieurs experts chargé(s) de constater :

  • l'importance du déséquilibre financier de la copropriété,

  • la répartition des dettes par copropriétaires,

  • la nature et l'état des parties communes et les désordres dans les parties privatives affectant la sécurité et la santé des personnes,

  • l'importance des travaux à mettre en œuvre pour garantir la santé et la sécurité des habitants.

Les résultats de l'expertise sont notifiés :

  • au syndicat des copropriétaires et aux copropriétaires ou à l'administrateur provisoire s'il en existe un,

  • au maire de la commune ou président de l'EPCI compétent en matière d'habitat,

  • et au préfet.

Le TGI déclare l'état de carence de l'immeuble en fonction des conclusions du rapport d'expertise, et après avoir entendu les parties qu'il a éventuellement convoquées.

Cette décision est alors notifiée :

  • au syndicat des copropriétaires,

  • aux copropriétaires,

  • à l'administrateur provisoire s'il en existe un,

  • à l'auteur de la saisine,

  • à l'organisme payeur des allocations logement,

  • au maire de la commune ou au président de l'EPCI compétent en matière d'habitat,

  • et au préfet.

À savoir
si l'adresse d'un ou plusieurs destinataires n'est pas connue, la notification est faite par affichage à la mairie ainsi que sur la façade de l'immeuble.

En cas d'état de carence déclaré, le TGI peut prononcer :

  • l'expropriation de l'immeuble,

  • une réhabilitation de l'immeuble,

  • ou la démolition totale ou partielle de l'immeuble.

Modifié le 05/12/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr
FaLang translation system by Faboba