lundi, 01 avril 2019 14:54

Les lauréats de la Biennale 2018

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'exposition des lauréats

Du 13 avril au 1er juin 2019 à la Maison des Arts

La Ville de Conches et la Maison des Arts ont le plaisir de présenter l'exposition des lauréats de la Biennale 2018, quatre peintres et quatre sculpteurs aux univers forts différents et la personnalité bien affirmée, qui joueront encore de leurs talents complémentaires pour offrir au public une belle évasion sur les chemins de l'imaginaire.

beaujard

Gérard BEAUJARD est un magistral paysagiste qui nous invite à partager "les rêveries du promeneur solitaire". Célébrant la beauté et la sérénité de son environnement du Perche, ses œuvres nous retiennent en méditation.
"Ces tableaux-là certes viennent de loin. On y devine comme un appel au cheminement, à hauteur d'âme. Imprégnés de silence, les paysages qu'on y découvre composent avec l'horizon, la courbure infinie de la terre et du ciel, ils affirment une quiétude, une saveur, autant qu'un parti pris de clarté..." Luis Porquet, extrait.
Atelier sur le Mont - 61230 Orgeres - Tél. 07.71.17.06.59 / 02.33.35.60.04 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

demaySylvie DEMAY nous entraîne dans les arcanes de ses "paysages intérieurs" et d'architectures mentales, dans une peinture abstraite très construite et luxuriante, d'où émerge une surprenante poésie.
"Peindre,
C'est prolonger la magie de la nuit.
C'est rassembler les formes, les couleurs dans le kaléidoscope des rêves et donner à voir ce que le jour ne nous dit pas. C'est indéfiniment requestionner le cycle de la vie de l'aube claire jusqu'à la fin du jour, de la germination, à l'explosion du printemps, au temps de la maturité, jusqu'au grand silence blanc de la vie qui se tait." Sylvie Demay, Conches, 2018.
15, avenue Gaugé - 78220 Viroflay - Tél. 06.32.68.83.86 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

bannevilleCaty BANNEVILLE entretient avec la nature une connivence qui pourrait échapper au premier regard... Mais c'est bien à l'expression d'une relation intime avec les éléments naturels que nous assistions à travers ses créations protéiformes.
"Mon travail de peintre depuis 13 ans s'est toujours situé entre l'estampe et la peinture. Des signes empruntés au monde végétal, palettes utilisées librement dans la toile dans la construction d'un espace évocateur de l'étroite relation que j'entretiens avec la nature et l'élément eau, en particulier. L'eau colorée de pigments naturels venant ses déposer en couches successives sur la toile de lin brute entre les signes. Aujourd'hui dans cette nouvelle étape de ma recherche, j'aborde la troisième dimension avec des tamis de tissus souples et transparents qui permettent d'inscrire les signes sur un premier et de juxtaposer la couleur sur un autre tamis de manière à créer des interférences entre les différents supports. Ainsi la lumière qui s'interpose entre les tamis crée un jeu dans une lecture à plusieurs dimensions." Caty Banneville
Le Ham - 14570 Clécy - Tél. 02.31.69.70.04 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

lemoal

 

Jean-Louis LE MOAL propose des compositions "déstructurées" faites de découpage, de collage et de peinture qui affirment un refus assumé de céder au conventionnel ou à la représentation, un besoin d'échapper au monde clos et formaté.
"Délivrée, la forme prend tout son sens, sa dimension dans le concept décalé pour exprimer la violence, l'injustice, l'incompréhension, l'intolérance...image d'une société devant les inégalités de plus en plus marquées." Jean-Louis Le Moal
77 rue Georges Cuvier - 76400 Fécamp - Tél. 02.35.27.68.14 / 06.18.10.42.19 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

adam

 

Il semble que Patrick ADAM "modèle" le marbre ou l'albâtre à mains nues (!) plutôt qu'il ne les taille, tant la délicatesse des formes et la sensualité font oublier le travail des outils. La lumière et l'ombre participent à sa quête d'esthétique.
"Je travaille la pierre, essentiellement le marbre, en taille directe. Je privilégie des sculptures peu bavardes, qui parfois interrogent les origines et souvent laissent ouvert le dialogue avec celui qui la regarde. Je réfute les pièces qui enferment le regard en disant ce qu'elles sont une fois pour toutes." Patrick Adam
17, place d'Aligre - 75012 Paris - Tél. 06.73.48.60.70 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

foxPierre dure, pierre tendre, marbre, granit, pierre de Caen, tout ce qui passe sous la main de Stephen FOX devient sculpture avec une évidence insolente ! Tantôt abstraites, tantôt plus figuratives, les pierres nous interpellent et délivrent un message humaniste.
"La sculpture de Stephen Fox est une œuvre où alternent une abstraction individuée et personnifiée en même temps qu'une figuration abstraite et globale. Dans les assemblages de formes abstraites, les relations corporelles et les dépendances émotionnelles émergent peu à peu et sont révélées. Paradoxalement, chaque personnage individuel s'exprime directement à travers ce qui apparaît au premier regard comme non figuré. La main de Stephen Fox essaie de tout faire pour s'assurer que ces êtres pourront se faire un chemin conscient et libre dans ce monde complexe et si difficile à réduire par les voies d'un Logos nécessairement réducteur. En fait, c'est plus par les chemins irréductibles de l'Eros que l'ouvrier parcourt la pierre vivante. Oui, le minéral est bien vivant et beaucoup plus sage que la vie végétale et animale, il est plus expérimenté. Les tailleurs du gothique cherchaient peut-être à travers des labyrinthes identiques à nous offrir une vision semblable de la pierre, entre végétal et minéral. Ses pierres sont sensibles, le sculpteur les cherche à fleur de peau...Elles ont une peau." Christian Durand, Caen, 2017.
Le Douitel - 14220 Saint Martin de Sallen - Tél. +44.77.66.87.56.86 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

guarnieriSerge GUARNIERI est un "orfèvre en la matière" qui sait transformer les barres de fer à béton en métal précieux ! Soumis à son arc à souder, à l'inspiration et au métier de l'artiste , l'humble métal acquiert une magnificence inespérée.
"Mes sources d inspiration en tant que sculpteur sont multiples : elles passent par l observation de toutes formes d expressions du vivant et de sa matière organisée, quelles que soient son échelle, l origine et l époque de son apparition. La nature minérale, végétale ou animale est la source principale de mon inspiration, depuis sa gestation à ses différents stades de développement et d évolution. Un bourgeon, la naissance d une fleur peuvent orienter mon travail de création artistique, tout comme la puissance créatrice du cosmos ou bien encore le magma de la terre en éruption. Mon style qui s inscrit dans le mouvement organique universel est quasi calligraphique. J utilise mon arc à souder comme une plume, le fer fusionné est une encre. Dans un instantané artistique, j essaye de saisir et de traduire le mouvement, la lumière qui anime la matière". Serge Guarnieri
29, Boulevard Poniatowski - 75012 Paris - Tél. 06.22.27.23.30 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MULLERChristiane MÜLLER donne un surcroît de noblesse au bois qu elle "enchante" telle une magicienne, tant il est finement gravé, ciselé, poli...et si bien habillé de blanc (comme pour une belle célébration) pour nous raconter des histoires inspirées de la nature et de ses secrets.
« Une œuvre à part, une œuvre entière,
une œuvre à part entière.
Répétition d une unité de base, d une cellule, amenant à un changement d échelle. Cellule végétale, cellule minérale ? L unité finie se multiplie à l infini, créant ainsi le lien entre l infiniment petit et l infiniment grand, créant ainsi le lien entre ce qui est de l ordre du visible, visiblement acquis, et ce qui est de l ordre de l encore invisible, pas encore accessible, encore à découvrir. Ce qui appartient encore au monde du foreigner au monde mystérieux de l autre, lecture codée d une écriture rythmée par l arithmétique aléatoire de la nature. L’œuvre intègre, intemporelle, accueille la vie forgée par les éléments et le temps, loin de toute convention de circonstance. » Eric Linnartz
41, rue Olry Roederer – 27190 Conches – Tél. 06.11.88.65.76 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ces huit artistes invités d honneur vous proposent une belle découverte (ou des belles retrouvailles…) jusqu au 1er juin.

Commissaires de l exposition : Gérard Allano et Neuville

Informations pratiques :
Du 13 avril au 1er juin 2019
Exposition ouverte du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30. Fermé les jours fériés.
Entrée libre
Vernissage de l exposition : samedi 13 avril 2019 à 18h

Maison des Arts
Place A. Briand - 27190 Conches
Tél. 02.32.30.76.42 / 06.76.62.12.30
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 344 fois Dernière modification le lundi, 03 juin 2019 16:38

Ca s'est passé...